Etienne, Etiennette, Stéphane, Stéphanie, Stéphan, Esteban, Steeve, BONNE FETE !

et aux Esteban, Estéfania, Estéfanie, Estèphe, Estèvao, Estève, Estin, Steeve, Steeven, Stefan, Stephen, Steve, Stevens, Stève, Stefan, Stefana, Stefanella, Stéfania, Stéfanie, Stefano, Stèfe, Stefen, Steffi, Stefie, Stefy, Stepan, Stéphan, Stephana, Stephanos, Stèphe, Stephie, Stephy, ---
Le prénom Étienne vient du terme grec stephanos, qui signifie "le couronné".

Saint Stéphane est considéré comme le patron des tailleurs de pierres.

Dicton : "A la saint Etienne les jours croissent d'une aiguillée de laine".

C'est durant le XIVe siècle et le XVe siècle que le prénom Stéphane a été transformé en Étienne.
Antérieurement, c'était Estefan, Estephe, etc. Le prénom Étienne est très répandu en France depuis quatre siècles.
De nos jours, il demeure un prénom assez fréquent. Plus de 80 000 personnes ont porté le prénom Étienne en France depuis 1900.

Littéralement, le mot grec ancien stephanos signifie "couronné". Stéphane est le double du prénom Etienne. Il tire son origine d’une triste histoire. Kelilan (Stéphane en grec) diacre des apôtres est devenu le premier martyre chrétien après avoir accusé les juges d’avoir crucifié Jésus.
Les parents plébiscitent ce prénom dans les années 1970. Près de 300 000 personnes en France portent ce prénom. Cependant, au fil des ans, le prénom Stéphane tend à disparaître.
Il existe beaucoup de Stéphane célèbres : Berne, Guillon, Taponier, Sirkis, et bien d’autres.

Saint Étienne,  diacre et premier martyr (✝ 35)
Étienne qui porte un nom grec (stephanos, le couronné) apparaît parmi les disciples des apôtres dans la première communauté chrétienne de Jérusalem. Quand des disputes (ce sont les premières mais, hélas pas les dernières dans l'histoire de l'Église) s'élèvent au sujet des veuves hellénistes et des veuves juives, on pense tout de suite à lui et il devient le premier des sept diacres chargés du service des tables. Il s'en acquitte à merveille sans pour autant se trouver exclu du service de la Parole.
Ce n'est pas en effet pour son service de charité qu'il est arrêté mais bien pour avoir, devant des représentants de la "synagogue des Affranchis", proclamé avec sagesse l'Évangile de Jésus, le Christ.
On le conduit devant le sanhédrin. Il parle.

On l'écoute longuement sans l'interrompre. Toute la prédication des apôtres défile dans son discours qui se termine par une vision divine: "Je vois les cieux ouverts et le Fils de l'Homme debout à la droite de Dieu." C'en est trop. On se saisit de lui, on l'entraîne, on le lapide sous les yeux d'un certain Saul. Étienne meurt comme son Maître, pardonnant et s'abandonnant entre les mains du Père.
Il est le premier martyr et, de ce grain tombé en terre, le premier fruit sera la conversion de Saul sur le chemin de Damas, pour qui le ciel s'est ouvert aussi. Paul en fut aveuglé parce qu'il n'avait pas encore reçu la grâce du Baptême.

Quelques anniversaires :

26 décembre 1930 - Jean Ferrat, auteur-compositeur-interprète
26 décembre 1929 - Régine, chanteuse et animatrice de cabarets
26 décembre 1863 - Charles Pathé, pionnier de l'industrie du cinéma  

Et quelques souvenirs :

- 26-12-1802 : Décret assurant un traitement annuel de cinq cents francs aux prêtres catholiques .
- 26-12-1805 : Traité de Presbourg, signée entre M. de Talleyrand et MM. le prince de Liechtenstein et le général Gyulai. Par ce traité que la France signe avec l’Autriche après la victoire d’Austerlitz, l’Autriche renonce à la Vénétie, tandis que la Bavière, alliée de Napoléon, reçoit le Tyrol.
- 26-12-1979 : L'Union Soviétique envahit l'Afghanistan.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire