Henri, Joël, Joëlle, Henriette, Henry, Enrico, Enrique, Heinrich, BONNE FETE !

tous les dérivés Hendrick, Henrik, Henrique, Enri, Enrikos, etc---

Les termes germaniques heim et ric qui composent le prénom Henri signifient "maison" et "roi".

Henri est un prénom classique dont l'usage a probablement débuté avant le XIe siècle. Il s'est rapidement et largement répandu dans toute l'Europe occidentale et fut porté par un très grand nombre de rois, souverains, ducs et saints, parfois sous la forme Henry. Sa popularité a toutefois connu d'importantes fluctuations.
En France, il a gardé une tendance assez stable depuis le XIXe siècle jusqu'aux années 1930. Il figura parmi les prénoms les plus populaires durant cette période. C'est en 1920 qu'il connut son plus grand succès toutefois.
On compta 11 000 nouveau-nés prénommés ainsi cette année. Il a ensuite régressé, mais on assiste depuis 1990 à son retour en grâce.

Le prénom Joël provient de l'hébreu Yoel (yô'el) qui est la combinaison de deux noms de Dieu (Yo, abréviation de Yahvé, et El). Il signifie "Dieu est Dieu" ou "Seigneur Dieu".

Joël est le prénom de l'un des 12 prophètes de la Bible. Les chrétiens qui vécurent au Ve siècle se référaient souvent à ses visions. Plus de 146 000 Joël ont vu le jour en France depuis le début du XXe siècle, dont environ 116 000 depuis 1950. Le pic de naissance pour ce prénom a été atteint en 1952, avec 7277 Joël nés cette année. Les protestants américains l'ont remis au goût du jour au XVIIIe siècle. Il a depuis eu du succès dans les pays anglophones. C'est à partir de 1920 qu'il a commencé à se répandre en France. Relancé ensuite, Joël a été populaire entre 1950 et 1970. Sa popularité est en baisse depuis, même s'il reste assez fréquent.
Joël est fêté le 13 juillet en l'honneur de saint Joël, un des douze prophètes de l'Ancien Testament qui vécut au IVe siècle avant Jésus-Christ. Joël ou Yohel fut l'un des douze "petits prophètes" de l'Ancien Testament.
On ne sait rien de sa vie sinon qu'il devait exercer des fonctions liturgiques au Temple. Il est surtout le prophète de l'effusion de l'Esprit, de la Pentecôte et aussi de la pénitence.
Il prophétisa dans le Royaume de Juda et surtout à Jérusalem. Par delà les menaces pour exhorter son peuple au vrai repentir, il nous fait entrevoir le retour de la faveur divine qui répandra l'Esprit-Saint sur toute chose: "Il arrivera après cela que je répandrai mon Esprit sur toute chair."

Saint Henri II, Empereur germanique (✝ 1024).
Il était le fils du duc de Bavière et, en raison de la mort prématurée de son parent Otton III, il fut couronné empereur germanique. Comme tel, il régna sur l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse, les Pays-Bas et l'Italie du Nord. Il épousa sainte Cunégonde de Luxembourg que nous fêtons le 3 mars.  
Elle ne pouvait avoir d'enfants. Henri refusa de la répudier, fait inouï à cette époque et dans une société où la stérilité, surtout dans la noblesse, était une cause ordinaire de répudiation.
L'une de ses deux préoccupations majeures fut l'unité du Saint Empire romain germanique pour laquelle il dut beaucoup guerroyer. 
L'autre fut de réformer les habitudes de la Papauté, avec l'aide du roi de France, Robert le Pieux, en un siècle qui vit quatorze papes sur vingt-huit, être élus sous la seule influence des reines et des femmes.
Dans le même temps, il renforça l'influence de l'Eglise sur la société, fonda l'évêché de Bamberg et, oblat bénédictin, il soutint la réforme entreprise par les moines de Cluny.
Privé d'héritier, il institua le Christ comme son légataire de ses biens. 
A sa mort, sainte Cunégonde se retira à l'abbaye de Kaffungen qu'elle avait fondée.
Mémoire de saint Henri, empereur des Romains (romain-germanique), il garda, rapporte-t-on, avec sa femme sainte Cunégonde, une continence totale, œuvra à la réforme de l’Église et à sa propagation, conduisit le futur saint Étienne, roi des Hongrois, à accueillir la foi du Christ avec presque tout son peuple, mourut à Grona et fut inhumé, selon son désir, à Bamberg en Franconie, l’an 1024.

Des anniversaires à célébrer ce jour :

13 juillet 1970 : Bruno Salomone, acteur, humoriste français.
13 juillet 1952 : Dominique Bussereau, homme politique.
13 juillet 1948 : Catherine Breillat, réalisatrice, scénariste et actrice française.
13 juillet 1942 : Harrison Ford, acteur Américain.
13 uillet 1941 : Jacques Perrin, acteur, réalisateur et scénariste français.
13 juillet 1932 : Hubert Reeves, astrophysicien né à Montréal.
13 juillet 1927 : Simone Weil, femme politique et académicienne.

Des souvenirs de 13 Juillet :

- 13-07-1191 : Prise de Saint-Jean-d’Acre par les croisés.
- 13-07-1793 : Assassinat de Marat. Marat est dans sa baignoire, comme tous les jours, pour apaiser la maladie de peau qui le ronge. Il corrige des épreuves de son journal L’Ami du peuple. La compagne du conventionnaire lui annonce qu’une jeune fille, Charlotte Corday, petite-nièce de Corneille, désire l’entretenir d’un complot girondin. Il la reçoit. Alors qu’il lui demande les noms des conjurés, elle sort un couteau de son fichu rose et lui plante dans la carotide.
- 13-07-1967 : Création de l’ANPE.
- 13-07-1971 : A Paris, on démolit les vieilles Halles de l'architecte Victor Baltard pour laisser place au trou des Halles.
- 13-07-1985 : 50 stars du rock chantent pour aider l'Ethiopie à Wembley.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire