Camille, Camihe, Camila, Camilia, Camillo, Camilo, Wladimir, BONNE FETE !

Mais aussi aux : Camylle, Camillia, Camillette, Camellia, Carmelle, Camie ----

Camille est dérivé du prénom latin Camillus : enfant noble servant d'aide aux sacrificateurs.

Il est le saint patron des infirmiers et infirmières.

Camilla et Camillus furent utilisés pour désigner la famille de Marcus Furius, connu pour avoir sauvé Rome des Gaulois.

A l'époque, Camille désignait les petites filles de nobles familles. Longtemps masculin, ce n’est que dans les années 1980 que ce prénom ce féminise presque totalement. Il y a environ 166 000 Camille en France.
Serge Reggiani a dédié une chanson à Camille Claudel, artiste tourmentée : « Camille la vie, c’est un superbe enfer, et Dieu est un curieux sculpteur qui tue les statues qu’il préfère… ». La chanteuse française Camille, est aujourd’hui une des plus célèbres à porter ce prénom.
En 2013 le prénom Camille occupait le 8ème rang du top des prénoms de fille et le 21ème rang du classement des prénoms les plus donnés en France.

Wladimir, vient du slave vladi, gouverner et -mir : paix. Au féminin c'est Wladimira.

Les prénoms dérivés : Wladimir, Vladimir, Valdia, Vlad, Vlada, Vladika, Vladimiro, Volodia, Waldi....

Saint Wladimir, petit-fils de sainte Olga, grand-duc de Kiev, introducteur du christianisme en Russie (1015).

Saint Camille de Lellis, fondateur des Clercs réguliers pour le service des malades
(✝ 1614).
Cet adolescent italien, orphelin et sans fortune, eut une jeunesse dissipée. Il s'engagea dans l'armée espagnole pour combattre les Turcs.
Un jour de malchance, il perd au jeu tout ce qu'il possède. On le renvoie de l'armée.
Il fait alors tous les métiers pour aboutir comme homme de service dans un couvent de capucins.
Et c'est là qu'il se convertit. Comme il ne fait rien à moitié, il y demande son admission. Mais un ulcère incurable à la jambe lui interdit l'état religieux. Camille entre à l'hôpital Saint-Jacques de Rome pour se faire soigner
Il est si frappé par la détresse des autres malades qu'il s'y engage comme infirmier.
L'indifférence de ses collègues vis-à-vis des malades le bouleverse. Il entreprend de réformer tout cela. En prenant soin des malades, ce sont les plaies du Christ qu'il soigne. Sa charité rayonnante lui attire de jeunes disciples.
Ces volontaires, qui se réunissent pour prier ensemble et rivalisent de tendresse envers les malades, constituent le noyau initial des Clercs Réguliers des Infirmes que l'on appellera familièrement par la suite les "Camilliens".
La mission de ces nouveaux religieux, pères et frères, est "l'exercice des œuvres spirituelles et corporelles de miséricorde envers les malades, même atteints de la peste, tant dans les hôpitaux et prisons que dans les maisons privées, partout où il faudra." Pour mieux établir son Institut, Camille devint prêtre. Partout où se déclare une peste, il accourt ou envoie ses frères. Il finit par mourir d'épuisement à Rome.
Toute sa vie, il fut un homme très charitable. L’importance des réformes qu’il entreprit dans l’assistance hospitalière en fait le précurseur de la bienfaisance publique moderne.
Canonisé le 29 juin 1746 par Benoît XIV, le titre de Protecteur des hôpitaux et des malades lui fut donné en même temps qu’à St Jean de Dieu, par Léon XIII le 22 juin 1886. En 1930, Pie XI le proclame patron du personnel des hôpitaux ainsi que Saint Jean de Dieu. Il est fêté le 15 juillet dans son ordre et le 18 dans l'Église. (Diocèse aux Armées françaises)
Mémoire de saint Camille de Lellis, prêtre. Né près de Thienne dans les Abruzzes, au royaume de Naples, il s’adonna dès sa jeunesse à la vie militaire, avec un penchant pour les vices du monde, mais il se convertit en aidant à soigner les malades à Rome dans l’hôpital Saint-Jacques des Incurables. Il s’efforça dès lors de voir en eux le Christ et, devenu prêtre, il jeta les fondations de la Congrégation des Clercs Réguliers ministres des malades. Il mourut à Rome en 1614.

Des anniversaires de célébrités, ce jour :

14 juillet 1987 : Malika Ménard, Miss France 2010.
14 juillet 1967 : Valérie Pécresse, femme politique et écrivain.
14 juillet 1953 : Dorothée, animatrice TV et chanteuse.
14 juillet  1947 : Xavier Darcos, homme politique et écrivain français.
14 juillet 1934 : Marcel Gotlib, scénariste et illustrateur de BD français, né à Paris.

Des souvenirs de 14 Juillet :

- 14-07-1223 : Mort de Philippe Auguste. Pour la première fois dans l’histoire de la royauté, de grandes funérailles sont faites au roi qui vient de mourir.
- 14-07-1789 : Prise de la Bastille. La veille, 28 000 fusils et 20 canons ont été pris par le peuple de Paris aux Invalides. Il manque de la poudre et des munitions. Certains pensent que l’on peut en trouver à la Bastille, qui est le symbole de l’arbitraire royal. De Launay, gouverneur de la prison, refuse au peuple l’accès aux magasins. Le combat s’engage. En début d’après-midi, la Bastille tombe aux mains des insurgés. Les prisonniers, un aristocrate fou, un complice du régicide Damiens, quatre faussaires et un dernier criminel sont libérés et portés en triomphe. On pille, on détruit les archives. De Launay est assassiné. Sa tête est plantée sur une pique.
- 14-07-1790 : Fête de la Fédération. Pour marquer le anniversaire de la prise de la Bastille, toutes les provinces ont envoyé à Paris des délégations de la garde nationale. Au cours de la fête qu’organise le marquis de La Fayette sur le Champ-de-Mars, l’évêque d’Autun, Talleyrand, prononce une messe.
- 14-07-1880 : Pour la première fois, le 14 Juillet est célébré en tant que fête nationale. Le drapeau tricolore est définitivement celui de la France qui choisit La Marseillaise de Rouget de Lisle pour hymne national (elle l’avait déjà été de 1795 au premier Empire).
- 14-07-1900 : 2ème jeux olympiques à Paris.
- 14-07-1921 : Aux Etats-Unis, les anarchistes Sacco et Vanzetti sont inculpés de meurtre.
- 14-07-1989 : Bicentenaire de la Révolutio française. Pendant trois heures, Jean-Paul Goulde dirige 6000 acters qui défilent de la place de l'Etoile à la place de la Concorde dans un superbe spectacle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire