Luc, Lucas, Lucio, Lucien, Luciano, Lucienne, Luke, BONNE FETE !

--- les nombreux dérivés : Luca, Lucain, Lucan, Lucano, Lucanus, Lucchino, Lucetius, Lucian, Lucide, Lucilien, Lucilio, Lucilius, Lucinien, Luck, Luco, Luka, Lukan, Lukas, Lukaz, Luke, Luz, Luzian ---

Le prénom Luc est dérivé du grec leukos qui signifie "blanc", "brillant". On peut aussi le rattacher au latin Lux qui signifie "lumière".

Le dicton : "A la Saint-Luc, la betterave devient sucre"

Luc dérive du terme latin Lux qui compose par ailleurs plusieurs autres noms et patronymes très répandus depuis longtemps, en particulier chez les Romains.
Après être tombé dans l'oubli tout au long du Moyen Âge, Luc refait surface à partir du XVIe siècle et se répand largement dans plusieurs pays. En France, Luc n'a jamais été aussi populaire que les prénoms des autres évangélistes et son succès a toujours été plutôt discret. Néanmoins, il a connu une période glorieuse dans les années 1960. Aujourd'hui, il est beaucoup moins attribué mais garde une tendance stable.

Les Luc sont déterminés voire obstinés et ne baissent jamais les bras. Très actifs et volontaires, leur dynamisme ainsi que leur joie de vivre sont contagieux. La réussite sociale leur est généralement garantie car les Luc sont de grands travailleurs, méticuleux et perfectionnistes. Mais ce sont également des visionnaires perspicaces qui ne laissent rien au hasard. Ils sont par ailleurs patients, raisonnables et matures.

 Saint Luc, évangéliste, et évêque (1er s.)
Un médecin grec, adorateur des idoles, soucieux de ses malades dont il connaît la faiblesse et souvent la misère.
Jusqu'au jour où il entend saint Paul parler de Jésus, qui vient apporter le salut et la résurrection.
Pendant 18 ans, il ne quittera plus désormais l'apôtre des nations et le suivit jusqu'à son martyre à Rome en 67.
Il est l'auteur d'un évangile et du livre des Actes des Apôtres. On y trouve plusieurs termes médicaux pour parler de la maladie de ceux qui s'adressent à Jésus.
Soucieux d'authenticité, il nous dit avoir étudié ses sources, comme le médecin écoute son patient pour mieux dire un diagnostic. Modeste et compatissant, il retient plus que les autres évangélistes tout ce qui marque la bonté du Sauveur: l'enfant prodigue, le bon Samaritain, la brebis perdue, la prostituée qui s'en va pardonnée, le bon larron.
Dante dira de lui «Il est le scribe de la miséricorde du Christ». Heureux lui-même d'avoir trouvé le salut, il est, à sa manière, le chantre de l'amour incarné comme saint Jean le sera de l'amour infini de Dieu Trinité.
C'est lui qui nous a parlé avec tant de délicatesse de la Mère de Dieu, la toute pure et toujours Vierge Marie dont il nous dit: «Elle méditait toutes ces choses en son cœur» ce qui veut dire qu'avec amour Marie relisait dans sa mémoire les faits et gestes du Seigneur, pour en approfondir toute la signification, comme saint Luc l'a fait en écoutant saint Paul et en nous transmettant cet évangile de la bonté de notre Père du ciel.

Des anniversaires "peoples" :

18 octobre 1982 - Thierry Amiel, chanteur
18 octobre 1963 - Pascal Brunner est un imitateur, animateur de télévision
18 octobre 1960 - Jean-Claude Van Damme, acteur
18 octobre 1957 - Catherine Ringer, chanteuse
18 octobre 1956 - Isabelle Autissier, navigatrice
18 octobre 1942 - Bernard Volker, journaliste
18 octobre 1940 - Jacques Higelin, auteur-compositeur-interprète français
18 octobre 1938 - Guy Roux, entraîneur de football français
18 octobre 1934 - Sylvie Joly, humoriste française, spécialisée dans le « one woman show »
18 octobre 1930 - Michel Drach, cinéaste.
18 octobre 1929 - Jean-Pierre Fourcade, homme politique
18 octobre 1926 - Chuck Berry, chanteur
18 octobre 1925 - Mélina Mercouri, actrice (6 mars 1994)
18 octobre 1859 - Henri Bergson, philosophe français, prix Nobel de littérature (4 janvier 1941)

Des souvenirs de 18 Octobre :

- 18-10-1534 : L’affaire des Placards, qui éclate en ce jour, marque le début d’implacables guerres de religion.
- 18-10-1685 : Révocation de l’édit de Nantes : l’édit de Fontainebleau, voulu par Louis XIV, réduit à néant l’édit de Nantes accordé par Henri IV. Les principales dispositions ordonnent la démolition des temples, l’interdiction du culte protestant, et rendent obligatoires le baptême et l’instruction catholique.
- 18-10-1893 : Mort du compositeur Charles Gounod.
- 18-10-1919 : A Madrid, le métro ouvre ses portes.
- 18-10-1931 : Mort de Thomas Edison, inventeur du phonographe et de la lampe électrique.
- 18-10-1967 : La sonde spatiales soviétique "Vénus IV" atteint son objectif.
- 18-10-1977 : Suicide collectif des membres de la bande à Baader dans leurs cellules de la prison de Stuttgart.
- 18-10-1978 : Les travailleurs iraniens du pétrole se mettent en grève pour protester contre le régime du Shah.
- 18-10-1979 : Khomeiny ordonne l'arrêt des exécutions capitales en Iran.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire