Stanislas, Stan, Stanislao, Stanislaus, Stanley, Stani, BONNE FETE !

D'origine polonaise : Stanisław, dont les termes stan et slav, qui le composent, signifient "se dresser" et "gloire"."Sois et glorifie Dieu" s'exclama son père à sa naissance.

Dicton : "S'il gèle à la Saint-Stanislas, on aura deux jours de glace".

Du fait de son étymologie évocatrice de gloire et de puissance, Stanislas fut très apprécié dès son introduction et eut un grand succès en Pologne. Il fut alors illustré par un bon nombre de princes et souverains polonais.
En France, on attendit le XVIIIe siècle pour assister à l'ascension de ce prénom sans doute grâce à la renommée de Stanislas 1er de Pologne, beau-père de Louis XV. Stanislas n'a plus cessé depuis d'être employé sous nos cieux et a connu son plus vif succès en 1931 avec un pic de 536 nouveau-nés prénommés ainsi. Il continue aujourd'hui à être régulièrement attribué.
Plus de 17 000 Français ont porté ce prénom depuis le début du XXe siècle.

Saint Stanislas, Evêque de Cracovie, martyr (✝ 1079)
 Celui qui le porta devait glorifier Dieu par toute sa vie. Après ses études à Cracovie et à Gniezno, il part durant sept années pour les compléter chez les bénédictins de Saint-Germain-des Prés à Paris.
Il noue ainsi des liens particuliers entre l'Eglise de Pologne et l'Eglise de France. C'est à Paris qu'il découvre la réforme de Cluny qui germait à peine. De retour en Pologne, il devient le prédicateur infatigable de cette réforme.
A 36 ans, il est élu évêque de Cracovie. Il aime ses prêtres et, chaque année, il tient à rendre visite à chacun d'eux. Soucieux de la foi de l'Eglise de Pologne, alors à peine centenaire, il n'hésite pas à rappeler à l'ordre le roi Boleslas dit le Cruel, débauché sans vergogne. L'évêque l'excommunie et lui interdit l'entrée dans les églises tant qu'il ne se sera pas repenti. Cela lui vaudra le martyre.
Le roi en personne l'égorge au pied de l'autel alors qu'il célébrait la messe.
Ainsi glorife-t-il Dieu une dernière fois. Canonisé en 1253, il est le patron de la Pologne.

Quelques anniversaires à célébrer :

11 avril 1973 - Olivier Magne, rugbyman
11 avril 1972 - Marina Foïs, actrice.
11 avril 1972 - Allan Théo, chanteur
11 avril 1966 - Lisa Stansfield, chanteuse
11 avril 1962 - Vincent Gallo, acteur
11 avril 1944 - Nicoletta, chanteuse
11 avril 1917 - Raymond Marcillac, était un journaliste et présentateur de journal télévisé français.
11 avril 1891 - Serge Prokofiev, compositeur russe.

Des souvenirs de 11 Avril :

- 11-04-1777 : Lié à Benjamin Franklin, le jeune lieutenant Marie Joseph Paul Yves Roch Gilbert Motier, marquis de La Fayette, qui a vingt ans se joint aux troupes de Virginie des “ insurgents ”, avec lesquels la France négocie secrètement depuis deux ans, moins par amour de la liberté que pour prendre une revanche sur l’Angleterre.
- 11-04-1828 : Stanislas Baudry crée à Paris des lignes de voitures à chevaux qu’il appelle " omnibus " comme la première ligne qu’il a créée à Nantes, en 1823, et qui partait de la boutique d’un certain Omnes. Son enseigne annonçait en latin : " Omnes omnibus ", Omnes pour tous.
- 11-04-1863 : La France impose son protectorat au Cambodge.
- 11-04-1945 : Libération du camp de Buchenwald.
- 11-04-1961 : Ouverture du procès d'Eichmann à Jérusalem.
- 11-04-1963 : Publication de l'encyclique "Pacem in Terris" de Jean XXIII.
- 11-04-1977 : Mort du poète Jacques Prévert.
- 11-04-1979 : Fin du régime d'Amine Dada en Ouganda.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire